Jour de musique de Christine Naumann-Villemin & Eléonore Thuillier (Kaléidoscope)

Aujourd’hui, dans la classe de Mademoiselle Yodelle, c’est jour de musique, les enfants (enfin, les animaux…) en sont très contents. La maîtresse s’absente un très court instant pour aller chercher sa flûte, mais quand elle revient, c’est la catastrophe ! Tout le monde pleure, c’est un bazar pas possible ! Mais qu’est-ce qui s’est donc passé ? On remonte l’enchaînement des incidents jusqu’à l’évènement d’origine (très drôle), avant de finir en fanfare ! Une histoire menée tambour battant avec de très chouettes mots inventés : on boxiboxe, on gambatifole, on bousibouille (quand on est foudingue), on cradouille (malgré soi) ou encore on gloussigoule, et on comprend tout 🙂


 Je suis chef cuisinier de Marion Piffaretti (Nathan Jeunesse)

Ce Kididoc n’est pas une nouveauté mais pour quiconque s’intéresse à la cuisine (et normalement, les petits bouts de chou s’intéressent TOUS à la cuisine, si dans leur quotidien ils voient quelqu’un cuisiner régulièrement) c’est littéralement super ! Tout ce qui constitue le travail d’un chef, de la livraison des denrées au dressage final de l’assiette, en passant par les carottes à râper ou la température des plaques de cuisson à adapter, est ici détaillé, avec des tirettes et des poussettes et des roulettes à manipuler, de quoi se croire en immersion « pour de vrai » et jouer avec beaucoup de plaisir. Un must !


 Les piqûres d’Abeille de Claire Castillon (Flammarion Jeunesse)

Ca se passe comment, l’amour, quand on a dix-onze ans ? Jean, en tous les cas, a choisi la méthode à l’ancienne : une relation épistolaire. Il faut dire que celle qui lui a ravi le coeur n’habite pas la porte à côté, et puis il a pris un peu de temps avant de se décider. Au mariage de sa marraine, il a rencontré Abeille. Un an après, il lui écrit. Et ELLE REPOND ! Mais ce qu’elle répond, heu… disons que seul Jean, avec son grand coeur, peut y voir des bonnes choses (il la trouve douce, il la trouve drôle. Il est – clairement – le seul). Sa soeur tentera de lui ouvrir les yeux, tandis que la vie passe autour de lui (et il se passe beaucoup de choses dans la famille de Jean…). J’étais curieuse de lire Claire Castillon dans un registre jeunesse, on reconnaît bien sa plume et son univers particulier, mais c’est beaucoup plus accessible. Elle sait bien rendre la candeur des enfants sans proposer un univers niais, c’est un beau mélange entre des thèmes sérieux et variés et une fantaisie légèrement teintée d’étrange. Une réussite ! Dès 11 ans.


 Au zoo, c’est rigolo ! de France Cottin et Charlotte Roederer (Nathan Jeunesse)

La collection Papoti Papota est destinée à faire parler les enfants. Pour ce faire, elle propose des situations quotidiennes sans paroles (ou presque) permettant de multiples observations – guidées par les petits Papoti et Papota en marge des illustrations -, qui s’adressent directement au petit lecteur dès 3 ans. Ici, c’est de promenade au zoo qu’il s’agit; on observe bien sûr les animaux, mais aussi une soigneuse et l’animation est assurée par un ballon qui s’envole. Arrivera-t-on à le rattraper ? Comment ? Un graphisme simple et très coloré accentue la bonhomie de cette histoire sympathique.


Qui fait du bruit la nuit ? de France Cottin et Charlotte Roederer (Nathan Jeunesse)

A la question du titre réponse est donnée dès la première page : dans la famille de Louna et Théo il y a un petit copain : Kiko le hamster. Evidemment les enfants aimeraient garder sa cage dans leur chambre, oui mais voilà : un hamster ça vit la nuit ! Cet opus de la collection Papoti Papota nous raconte en quelques pages choisies la meilleure façon de vivre avec un hamster, et nous donne l’occasion de discuter du thème de la chambre (et il y en a des choses à dire ! Lits superposés ou pas ? Quel type de veilleuse ? Grande ou petite bibliothèque ?…) Les détails sont bien visibles et invitent à la discussion.


C’est quoi un enfant ? De Béatrice Alemagna (Casterman)

Attention, pépite ! « Les enfants aiment être écoutés avec les yeux écarquillés. » De fait, tout lecteur de ce magnifique album ne pourra faire autrement que d’ouvrir grand les mirettes : les illustrations possèdent un charme puissant que le texte accompagne à merveille. Description poétique du monde de l’enfance, la prose de Béatrice Alemagna (qui écrit ici directement en français) se tient en équilibre entre la fantaisie et la gravité, effleure délicatement les sujets tout en suggérant la profondeur à venir. Le très grand format ajoute à l’espèce de solennité qui nous saisit tandis qu’on tourne lentement les pages, touchés et reconnaissants devant un tel talent. Dès 4 ans.

Advertisements