La guerre du bruit de Patrick Ness
Le chaos en marche 3.
Gallimard Jeunesse 2011 & Folio SF 2014
Traduit de l’anglais par Bruno Krebs

Pas un instant de répit dans ce tome final. La guerre, des alliances de fortune, un manipulateur hors pair, des rebondissements sans arrêt et enfin la vision des Spackles, les premiers occupants de la planète. S’il faut se faire à leur idiome, on apprécie assez rapidement de mieux les connaître, d’autant qu’ils sont réellement différents de tout ce qu’on avait pu imaginer. J’ai trouvé que le lyrisme débridé de la plume de Patrick Ness se mettait au service de son imagination avec bonheur dans cet épilogue. L’utilisation d’un jeu typographique améliore aussi la fluidité du récit. En ayant terminé la trilogie, je peux affirmer qu’elle s’adresse autant aux adultes qu’aux ados, en ratant légèrement sa cible dans les deux cas : ceux qui ne seront pas gênés par la manière d’appuyer sans cesse le propos (souvent en le répétant, ou en le filant jusqu’à plus soif) risquent de passer à côté des transpositions possibles, à l’inverse ceux qui décrypteront aisément les métaphores ou analogies s’exposent à subir un peu l’exagération du propos adolescent. Un bon page-turner ceci dit !

Publicités