« Y en a plus beaucoup, des châtelains, qui savent encore mettre le bras dans le cul des vaches ! »

 Ferdjoukh

Sombres citrouillesMalika Ferdjoukh
Ecole des loisirs, collection Médium, 1999, 222 pages

Comme tous les 31 octobre, la famille Coudrier au grand complet se réunit pour fêter l’anniversaire de Papigrand, le patriarche. Mais cette année, alors que les enfants vont chercher des citrouilles pour leurs américains de voisins et leur Halloween, ils tombent sur un cadavre. Leur premier geste est de le cacher, histoire de se faire une idée sur l’identité du meurtrier…
Evacuons en premier lieu ce qui fâche : j’ai tout aimé de ce roman sauf une chose : la lettre; je trouve le procédé laborieux, les propos tenus (et leur style) factices, ça m’a beaucoup agacée, d’autant plus que j’y étais à fond. La narration s’attache tour à tour aux divers enfants et adolescents, et c’est criant de vérité, guilleret (alors même que les situations sont plutôt dramatiques), et séduisant. Le côté réunion de famille est très réussi et de nombreuses scènes font mouche. Dommage d’avoir voulu à mon sens trop charger la mule avec cet infect Dimitri.

Publicités