Nie Jun

Les contes de la ruelle – Nie Jun
Gallimard Jeunesse BD, 2016, 122 pages
Traduit du chinois par Qigyuan et Nicolas Grivel

« Dans un vieux quartier de Pékin, Yu’er et son Pépé Doubaï vivent leur quotidien à la manière d’un conte de fée » nous explique la 4° de couv, et on ne pourrait mieux dire. Les quatre histoires de cette bande dessinée sont ancrées dans le quotidien de l’été, Yu’er est une petite fille qui passe ses journées avec son grand-père, dont la personnalité est débonnaire. Il aime raconter des histoires, s’amuser, et il adore sa petite-fille, pour qui il est prêt à tout – par exemple lui apprendre à nager dans les airs, attachée à une branche d’arbre. Yu’er boite, elle est objet de moquerie pour les enfants qui ne la connaissent pas, mais son coeur est pur et elle est heureuse. Chaque histoire contient un élément fantastique, une part de magie qui rend les choses douces et oniriques. Le dessin est chaleureux, fourmillant de couleurs très douces et on se sent très bien, tout simplement, le long de ces pages.

Egalement apprécié par Noukette et Jérôme.

Publicités