Karlsson

La pièceJonas Karlsson
Actes Sud, 2016, 189 pages
Traduit du suédois par Rémi Cassaigne (Rummet 2009)

C’est l’histoire de Björn qui est muté dans un service de l’administration. Hautement persuadé de ses capacités supérieures, il a beaucoup de mal à s’intégrer, d’autant qu’il croit être l’objet d’une sorte de canular : il a découvert une pièce secrète dans laquelle il pense passer beaucoup de temps, quand ses collègues ne voient qu’un homme debout contre un mur perdu dans ses pensées…
J’ai acheté ce roman parce que j’avais beaucoup aimé la précédente traduction parue chez Actes Sud, « La facture » (écrite ultérieurement), et si j’ai bien retrouvé ici le décalage avec la réalité, la subtilité y est hélas beaucoup moins sensible. On ne passe pour autant pas un mauvais moment à lire « La pièce », mais on sait toujours ce qu’il en est et le héros ne parvient jamais à nous être sympathique. Du coup le côté fable onirique peine à s’imposer et on ne voit pas très bien comment ça pourrait nourrir une réflexion sur l’intolérance et le conformisme comme indiqué sur la 4° de couv.

Publicités