marsden

Lettres de l’intérieurJohn Marsden
Ecole des loisirs, Médium poche, 2016 (1ère édition 1998)
Traduit de l’anglais (Australie) par Valérie Dayre (Letters from the Inside 1991)

« Pour être franche, je ne sais pas pourquoi je réponds à ton annonce » ainsi débute la correspondance entre Mandy et Tracey. Nous sommes en Australie dans les années 90, à une époque difficilement appréhendable pour les ados d’aujourd’hui : pas d’Internet ou de téléphone portable, les gens s’écrivaient encore de vraies lettres, distribuées par un facteur. Les deux jeunes filles ont une quinzaine d’années et au départ, semblent avoir le même genre de vies, adolescentes choyées sans autres problèmes que les tracasseries inhérentes à leur âge. Au fil des lettres pourtant Mandy détecte quelques incohérences, puis s’interroge franchement : qui est Tracey ?…
Un roman qui va crescendo et se termine assez magistralement (laissant son lecteur imaginer sa propre version). Tout m’a semblé fort juste et le twist central est assez étonnant sans être non plus extrêmement original. Mais la progression de l’intimité entre les deux est bien menée, les parts d’ombre mutuelles sont exprimées de manière sensible et on y croit – au point de réellement s’inquiéter lors de l’épilogue.

Publicités