« Il faut reconnaître que, une fois qu’on s’y est mis, la routine offre certains avantages. »

Mise en page 1

Les fondamentaux de l’aide à la personne revus et corrigésJonathan Evison
Editions Monsieur Toussaint Louverture, 2016, 351 pages
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marie-Odile Fortier-Masek (The Revised Fundamentals of Caregiving 2012)

 

« Peut-être que c’est ce qui se passe avec les fous : ils deviennent trop sincères. »

Ben a vécu un drame, dont il est resté hébété. Quelques années ont passé, qu’il n’a pas vécues. Refusant toujours de signer les papiers du divorce, il n’a plus un sou et suit une formation d’aide à la personne. Il est alors embauché pour aider, à temps plein, Trev, un adolescent lourdement handicapé. Pathos ? En fait non. Le ton du roman nous saisit dès les premières pages et on sait tout de suite que ça va être bon : ça l’est. La construction, d’abord, qui ne nous donne qu’au compte-goutte les explications sur le drame de Ben. Sa manière d’être défait, ensuite, dont la justesse est totale et la proximité évidente. Et puis la douce fantaisie qui vient soutenir tout ça, les personnages très attachants qui gravitent autour de nos deux héros et les péripéties qui, sans être trop marquées, sont très agréables à suivre. Le tout donne un roman chaleureux et réaliste.

Publicités