ssw-7

Nous sommes le 21 juin 2016 et je suis redevenue officiellement rémoise. Pour fêter ça, je me suis inscrite (et c’est une grande première !) à un challenge, le Summer Star Wars chez Lhisbei (qui me faisait de l’oeil depuis quelques épisodes, je dois dire) (le challenge, pas Lhisbei) (elle sait se tenir). Pour cet épisode VII,  baptisé Le Réveil du Challenge, nous avons, à compter de ce jour, trois mois pour explorer deux genres phares de la SF : le Space Opera et le Planet OPera. Les romans, essais, BD, nouvelles, films, séries, jeux vidéos, compte-rendus d’expositions ou de conférences sont acceptés. Un été qui s’annonce thématique, et ça me fait bien plaisir !

Ma première lecture pour ce challenge a été :

Crying Star de Kane Banway (la première partie, gratuite au format numérique un peu partout)

Banway

Nous suivons le jeune Persée qui a toujours voulu devenir un pilote, et qui, pour accéder à son rêve, s’engage dans l’armée. Nous sommes dans un monde où deux forces s’affrontent, Europa (l’ennemi) et la coalition. Cependant contrairement à la majorité des autres recrues, Persée a une certaine distance vis-à-vis de ce conflit, sa personnalité le pousse à chercher des solutions quel que soit le problème qu’il affronte, plutôt que de se laisser mener par ses émotions. Il se révèle rapidement un pilote brillant…
L’auteur indique en notes que ce roman était inspiré au départ par la série Battlestar Galactica (pas vue), et il réalise un honnête exercice de style : c’est du pur Space Opera. Il y a un petit côté Top Gun, des personnages sympathiques, de l’action, des combats, et pas mal d’humour. Ca se lit avec facilité et plaisir, mais c’est très formaté, et je ne crois pas lire la suite : je crains de savoir exactement ce qui va se passer et comment.

« J’ai construit cette maison avec mon père et mon grand-père, j’ai clôturé ce champ avec ma femme, j’ai fertilisé et semé ce sol avec l’aide de mes fils. Merde, même mon chien est enterré dans le jardin ! Et hier, ce type de la coalition me dit de quitter les lieux, sous deux semaines, avant l’arrivée des bulldozers. Bien sûr qu’il a pris une balle ! » Prisonnier 2015, pénitencier d’Erich, « Lettres à la liberté » 1165 PGS ==> 🙂

« Vous êtes réveillé, très bien. Vous allez pouvoir me dire quel type de camion vous a roulé dessus ?
– J’ai glissé, chef, ricana Persée. » ==> C’est là où je me suis dit tiens, l’auteur est français 😉

Publicités