kif.indd

KifLaurent Chalumeau
Grasset 2014 & Rivages / Noir 2016, 455 pages

 

« Laurent Chalumeau, remède à la bêtise » clame Le Monde en 4° de couv, et c’est vrai que ça fait du bien. Même si l’auteur déclare sur Twitter : « Si seulement le Monde disait vrai! Mais c’est gentil de le citer. ces jours-ci, mes pitreries optimistes semblent bien dérisoires. » Et pourtant… Laurent Chalumeau tire tout azimut et le lecteur jubile : avec une langue totalement inimitable (à laquelle on s’habitue très vite), il nous entraîne dans les pas de Georges Clounet, que la soixantaine exonère d’avoir fait exprès; son nom, il le portait avant Mister What Else, aucune raison qu’il en change. Fraîchement retraité d’une carrière de CRS (option bodygard à l’étranger), il est bien marri de constater que son beau-frère, chargé depuis des années de faire fructifier ses économies, n’est pas blanc-bleu question bonus. Tout ce qu’il lui reste, c’est une boite de nuit totalement ravagée par de multiples corruptions. Ajoutons à cette délicieuse situation de base un gros chantage, un intégriste islamique, une élue du FN-parce-que-déçue-du-Modem, quelques petites frappes annexes et notre Georges Clounet qui n’a aucune, mais alors aucune intention de se laisser faire… Les rebondissements s’enchaînent et on s’amuse vraiment beaucoup. Ca a toutes les apparences de la grosse farce potache tout en étant très solidement soutenu par un culture générale impressionnante. Une plume qui à date ne m’a jamais déçue ! (Un mec sympa et Bonus)

« « Eluder l’impôt », c’est toujours appréciable.
– Droit monégasque ! Droit monégasque, mon pote. Un point, un trait. De l’instant que t’es droit monégasque, tout de suite c’est plus la même. « Droit monégasque », déjà, au départ, l’expression, t’as envie de dire, cherchez l’erreur. Droit monégasque, tu saisis la blague ? « Droit » monégasque, d’emblée, tu sais que tu te régales.
– Ah oui ?
– Ah ben ouais. C’est pas dur, droit monégasque, en bon français, ce que ça veut dire, c’est pas « droit monégasque », c’est open bar, fête au slip, pipe champagne à toute heure. Tu te demandes ce qu’ils vont se faire chier aux Bahamas, les paradis fiscaux. Ils ont tout ce qu’il faut ici, en plein sur la Côte d’Azur ! Beau gros furoncle plein de pus, pile au milieu du cul, et tout le monde fait semblant de rien. Monaco, je vais te dire, t’envoies les chars, t’annexes, les Grimaldi au trou en attendant le procès et puis problème réglé. Sauf, personne a les couilles. Ou personne a envie.« 

Publicités