Delperdange

Si tous les Dieux nous abandonnentPatrick Delperdange
Gallimard, Série Noire, 2016, 240 pages

Une narration à trois voix pour ce roman d’une noirceur opaque. Chacun des trois personnages vit dans sa propre urgence, qu’il communique au lecteur. Nous rencontrons Céline alors qu’elle est en fuite, un couteau plein de sang dans son sac à dos. Elle tombe sur Léopold, un très vieux monsieur qui use et abuse des cachets pour ne plus entendre les voix des fantômes qui hurlent dans sa ferme. Il est lié, d’une façon dont nous aurons connaissance plus tardivement, à Josselin, harcelé par sa libido et qui aime à se faire passer pour un simple d’esprit (qu’il est d’ailleurs, sans s’en rendre le moins du monde compte). Nous sommes dans une campagne battue par les vents où la vie semble s’être arrêtée au siècle dernier, emplie d’éclopés qui survivent au jour le jour sans horizon. Des êtres bornés, livrés à leurs instincts – parmi lesquels subsiste parfois encore une certaine solidarité. Et tout va de mal en pis…
Le suspens est habilement entretenu et la langue, comme déshabillée de tout ornement, vient chercher le lecteur en permanence. Impossible de s’arrêter !

L’avis de Jean-Marc

Publicités