J’en ai également terminé avec la catégorie « Policiers », le dernier « Une proie trop facile » de Yishaï Sarid (Actes Sud, traduit de l’hébreu par Laurence Sendrowicz) m’a beaucoup plu :

Sarid

« Ton seul problème, c’est que tu prends tout au sérieux. »

Nous sommes à Tel-Aviv et notre narrateur est un jeune avocat qui ne va pas très fort. Agé d’une trentaine d’année, il a récemment pris son indépendance du gros cabinet qui l’employait jusque là et n’a qu’un seul client, qui lui a été « offert » par son ancien patron. Dans le cadre de son statut de réserviste, l’armée israélienne lui demande d’enquêter sur une accusation de viol par une jeune recrue contre un officier appelé à un grand avenir. Sur la base de cette trame très classique le deuxième roman de Yishaï Sarid traduit en français (et le premier roman qu’il ait écrit) se révèle très personnel : l’exploration de la société israélienne contemporaine est dépaysante et si on ne parvient pas complètement à comprendre l’inertie de ce jeune homme l’enquête nous tient jusqu’au bout : vraiment difficile de se faire un avis et on regarde s’amenuiser le nombre de pages restant à lire avec inquiétude – va-t-on avoir une réponse OU PAS ?! (oui et non). Un charme puissant et addictif.

J’ai donc lu 9 polars au total et je ne saurai pas avant le 1er juin lequel est le grand gagnant.

Pour ma part, je ne saurais départager Iain Levison et Yishaï Sarid (que je suis enchantée d’avoir découvert grâce à ce prix). Ils sont vraiment très différents mais aussi réussis l’un que l’autre dans leur genre, qui n’est pas exactement du polar de toute façon.

« La vérité et autres mensonges» de Sascha Arango                Note : 15
« Am Stram Gram » de M.J. Aldridge                                          Note : 05
« La cour des secrets » de Tana French                                       Note : 10
« Noir septembre » d’Inger Wolf                                                 Note : 09
« Les infâmes » de Jax Miller                                                        Note : 01
« Oliver ou la fabrique d’un manipulateur» de Liz Nugent    Note : 16
« Ils savent tout de vous » de Iain Levison                              Note : 17
« Mala Vida » de Marc Fernandez                                              Note : 05
« Une proie trop facile » de Yishaï Sarid                                 Note : 17

Publicités