Montero

Le poids du coeurRosa Montero
Métailié, 2016,
Traduit de l’espagnol par Myriam Chirousse (El peso des corazon, 2015)

« Le poids du coeur » est la suite de « Des larmes sous la pluie » mais peut tout à fait se lire indépendamment, et dès les premières pages c’est ce qui a déclenché mon admiration : il faut bien du talent pour planter un décor, une action et des personnages d’une manière adaptée à la fois à ceux qui connaissent déjà et à ceux qui découvrent. Ca fonctionne impeccablement, et le lecteur se transpose aisément en 2109. Bruna compte toujours le temps qu’il lui reste à vivre et se débat avec sa condition de rep bien trop humaine pour son bien : les manipulations dont elle a été l’objet la dotent de sentiments qu’elle n’est pas conçue pour comprendre (ni ressentir, évidemment) et la voir se débattre avec tout ça est très accrocheur. On s’intéresse ici au nucléaire (glaçant appendice de l’auteur à la toute fin) par le biais de nombreuses scènes d’action, et j’ai trouvé ce deuxième tome des aventures de Bruna plus réussi, en tout cas il m’a embarquée avec lui. De la pure et bonne SF.

Keisha aussi a préféré ce deuxième.

Publicités