Mouchard

Gertrude Bell (Archéologue, Aventurière, Agent secret)Christel Mouchard
Tallandier, 2015, 309 pages

« Elle ne charme pas, elle subjugue. »

Gertrude Bell, un nom peu connu du grand public (en tout cas il m’était inconnu) et pourtant, quelle femme. Née en 1868 dans une Angleterre très victorienne, elle a eu une vie complètement hors-norme. Elle sortait elle-même totalement de la norme : d’une intelligence aigüe et d’une profonde excentricité, elle a crapahuté dans le désert comme personne et a participé à l’accord du Caire de 1921 « On ne pouvait leur demander d’être assez sages pour se retirer à temps en avouant qu’ils avaient la science pour comprendre mais pas la puissance pour modeler. », sorte de point d’orgue d’une carrière très remplie. Le document signé par Christel Mouchard nous la présente tout en détails, et à chaque étape de sa vie elle nous étonne. Ses études à Oxford (c’était l’époque où les filles étaient tout juste autorisées à y suivre les cours, à condition que ce soit de dos ! – il ne fallait pas que leur regard puisse troubler les professeurs…), son seul et tragique amour (advenu à quarante-cinq ans et resté platonique – peut-être sa seule vraie peur ? La chair…), son snobisme (tellement lié à son éducation et son époque), ses rencontres, enfin (le misogyne d’exception qu’était Lawrence d’Arabie qu’elle met si facilement dans sa poche !). Ce document m’a semblé d’une grande actualité car il permet de poursuivre la voie de la compréhension quant à ce qui se passe actuellement en Orient : ça reste très compliqué, mais accéder ainsi à ce qui s’est joué au début du XX° siècle et mieux appréhender le rôle de l’Angleterre dans une situation qui a de tout temps été explosive est passionnant.

(Le Policier de février pour ELLE est « Ils savent tout de vous » de Iain Levison, que j’avais déjà lu en octobre dernier.)

Logo Grand Prix Lectrices ELLE

Publicités