Monnin

Les gens dans l’enveloppeIsabelle Monnin avec Alex Beaupain

JC Lattès, 2015, 381 pages

A partir d’un lot de photos acheté sur Internet, Isabelle Monnin entreprend une grande oeuvre romanesque : d’abord, écrire un roman à partir de ce matériau brut, de ce que lui inspirent l’époque des photos, les endroits, les physionomies et les détails. Ceci fait, et en s’interdisant d’y retoucher, elle se lance dans une enquête : retrouver les gens sur ces photos. Par le biais d’un journal, elle note méticuleusement la progression de ses recherches (amusante découverte du village par le biais d’un site sur les clochers d’église !), avant de vivre l’aventure des enregistrements de chansons écrites à partir de son roman par Alex Beaupain (on a les textes et le CD, à noter); ce dernier, à un moment, n’adhère pas tellement à un rebondissement du dit roman et le qualifie de « terroir » : c’est quelque chose de cet ordre-là que j’ai ressenti. Si je comprends le cheminement d’Isabelle Monnin et vois bien l’intérêt qu’elle a pu y trouver, je n’ai pas été embarquée par l’histoire proposée, pas plus que par le reste, à vrai dire. Lecture un peu laborieuse car obligatoire (pour le Prix des Lectrices Elle) sans jamais me sentir impliquée en quoi que ce soit. Dommage.

Logo Grand Prix Lectrices ELLE

Publicités