Hénaff

Poulets grillésSophie Hénaff

Albin Michel, 2015, 343 pages

Anne Capestan, trente-sept ans, déchue, fait partie du lot des flics qu’on placardise parce qu’on ne peut pas les révoquer. Mieux (ou pire), elle les dirige. Son supérieur direct a créé cette unité des laissés pour compte, quarante policiers de divers grades et provenance qui tous ont fauté à un moment et se retrouvent tricards. Et l’a placée à leur tête, donc. Quarante membres sur le papier, qui se révèlent une poignée à l’épreuve de la réalité. Pour les occuper, des cartons d’affaires classées, de tout horizon. Beaucoup de dossiers insignifiants, vraiment des tonnes, pour, peut-être, un ou deux cas méritant qu’on s’y attarde…

Dans ce premier roman inaugurant une série à venir (chouette !), on fait connaissance avec une petite troupe iconoclaste et pétillante, et on sourit beaucoup. Le rythme est vif et très agréable et on se laisse prendre très gentiment dans une intrigue sympathique. Bien sûr tout est un peu trop beau pour être vrai mais il y a ce petit truc à la « Club des cinq » qui fait qu’on se sent bien, tout simplement, entre ces pages.

Le billet de Claude le Nocher

Publicités