« Gratte sous la peau de n’importe qui et tu trouveras un abcès de bestialité.« 

SeymourOmbre_3d

Dans son ombreGérald Seymour

Editions Sonatine, 2015, 581 pages

Traduit de l’anglais par Benjamin Legrand (The Untouchable 2001)

Il est un caïd régnant sur Londres sans conteste : le groupe des douanes qui patiemment pendant trois ans l’étudiait à la loupe et avait enfin trouvé de quoi l’inculper explose en vol – il est plus fort qu’eux. Mais le petit gars chargé de l’archivage résiste, en dépit de tout; obsédé maladivement par cet homme dont il a consigné le plus infime détail pendant des années, il accepte de partir sur ses traces en Bosnie. « Mister », comme aime à se faire appeler ce Tony Soprano reptilien, y part conclure un contrat international, agrandir son empire, étendre son pouvoir – mais il n’a aucune idée de l’endroit où il met les pieds. Les Balkans ne sont pas l’Angleterre, il n’y est pas connu, et quand bien même : les règles ne sont pas les mêmes…

Un formidable polar qui saisit son lecteur dès les premiers instants, en alternant la vie d’une petite vallée pendant la guerre en Bosnie-Herzégovine et l’histoire de Mister. L’accent est mis sur le côté psychologique, ça fonctionne au petit poil et on s’achemine lentement vers un final immensément prenant, une sorte de western où toutes les petites parties de la mosaïque s’assemblent et on vibre, on vibre ! Rarement l’empathie du lecteur n’aura été autant mobilisée : impossible de rester froid devant ce qu’on lit.

Niveau immense !

« Même moi, Joey, et je suis un vieux de la vieille – j’étais ici pendant la guerre, c’est là que j’ai rencontré Maggie -, je suis complètement sidéré par le degré de vice auquel on est arrivés dans ce pays. Nous n’avons pas commencé, même pas tenté de commencer à sortir de cette barbarie. Est-ce que vous savez que dans la région de Brcko, des Serbes ont gardé des civils musulmans prisonniers dans une usine de meubles ? Ils avaient des déchiqueteuses là-dedans, pour faire des copeaux avec les troncs – de l’aggloméré, vous savez. Ils ont mis les Musulmans dans les déchiqueteuses, ils ont récupéré les copeaux et ils les ont répandus dans les champs alentour… Juste pour vous donner une idée des gens que nous avons en face…« 

Publicités