« Ce serait la goutte de cerise qui ferait déborder le pot aux roses.« 

Fromm

Lucy in the SkyPete Fromm

Gallmeister, collection Nature Writing, 2015, 386 pages

Traduit de l’américain par Laurent Bury (As cool as I am, 2003)

« Irrésistible et mordant d’intelligence » claironne la 4° de couv, et j’ai bien envie de chanter avec elle : Lucy Diamond, quinze ans, vit une drôle de vie à Great Falls, Montana. Elle a poussé comme une ortie dans une famille atypique et sous des apparences relativement « normales » il y a carence à tous les étages. Sans réel modèle sur qui s’aligner, elle laisse ses hormones la gouverner quelques temps tout en se détestant de ne pas savoir faire autrement. Nous la suivons le temps d’une bonne année et trouvons, avec elle, un espoir de porte de sortie… Sans jamais proposer quelque chose de très original, Pete Fromm parvient ici à transcender le concept d’histoire : on pense à plein de choses déjà vues/lues mais la petite voix très personnelle de Lucy se faufile en douce derrière toutes nos préventions et on retrouve – avec joie et bonheur – la fébrilité de se replonger dans ces bonnes grosses pages tant le charme agit. On veut savoir, on veut comprendre, on veut que ça change, on veut des châtiments, on veut redresser les choses. On savoure le jeu avec la langue, aussi (bravo le traducteur !) On oscille entre les sourires (nombreux) et l’affection (malgré soi), irrésistible, c’est bien ça. (A noter qu’un film en a été adapté.)

Publicités