Et plus encore –  Patrick Ness

Gallimard Jeunesse, 2014, 443 pages

Traduit de l’anglais par Bruno Krebs (More Than This, 2013)

Ness

C’est la mention « A lire absolument – John Green » sur la couverture qui m’a attirée, et elle est fiable (pas si courant) : je ne pouvais pas lâcher le roman. Les heures filaient dans la nuit noire et im-pos-si-ble d’arrêter de lire, ça faisait des lustres que ça ne m’était pas arrivé. Impossible également d’évoquer l’histoire, ce serait criminel, c’est tellement bon de se faire balader sans jamais savoir où on va et en se faisant surprendre sans cesse. Alors ok c’est édité chez Gallimard Jeunesse, mais ce genre de Jeunesse qui va jusqu’à 107 ans, à peu près. On suit un jeune garçon de dix-sept ans, et on le rencontre au moment même où il se noie. Il meurt. Et se réveille… Enfer ? Purgatoire ? Hallucination ? Récit à rebours ? Où est-il ? Ou plutôt quel est cet endroit ? Où est la réalité ? Han, c’est vraiment bon, tout ça, ça m’a fort fort fait penser à La Tour Sombre – et un tout petit peu à Matrix, ou Lost aussi, pour citer quelques influences (lointaines, la structure du récit est tout à fait originale). Je recommande !

Publicités