Vers la fin des librairies ? – Vincent Chabault

La documentation française, collection Doc’ en poche – Place au débat, 2014, 137 pages

chabault

La 4° de couv indique que Vincent Chabault est maître de conférences en sociologie, membre du Centre de recherche sur les liens sociaux et que sa thèse sur la Fnac a reçu en 2009 le prix Le Monde de la recherche universitaire, j’étais curieuse de voir si son point sur les librairies m’éclairerait et surtout, me serait accessible : la réponse est oui. S’appuyant sur de nombreux documents, études ou diverses enquêtes (tous crédités), il dresse un état limpide de la situation et indique les pistes de progression et/ou d’amélioration (le service au client, l’animation et la modification de la formation au métier de libraire, en ne négligeant pas (ou moins) l’aspect culturel). Ca m’intéressait beaucoup de comprendre un peu mieux les fermetures de Virgin ou Chapitre, et je me reconnais* parfaitement dans la catégorie des lecteurs-consommateurs, attachés aux librairies indépendantes mais utilisateurs des sites en ligne y compris pour y revendre une partie de leurs propres bibliothèques. La partie économique est également développée, être libraire aujourd’hui n’est pas un métier lucratif, mais il peut être rentable – dégager un fort chiffre d’affaire étant une condition nécessaire mais pas suffisante. En conclusion, il rassure les inquiets : « La fin des librairies est un scénario peu envisageable« . Ouf 🙂

* D’ailleurs depuis le 1er janvier (et pour la toute première fois de ma vie je m’y tiens jour après jour) de cette année je tiens un compte très précis de mes lectures. Le 31 décembre prochain je serai en mesure de dire exactement combien de livres j’aurai lus en entier et leur provenance : ça sera intéressant (pour moi au moins).

Publicités