« Alors c’est normal… C’est normal ?

– La question de la norme, vous savez…« 

Elkaim

« Nous étions une histoire » – Olivia Elkaim

Stock 2014, 251 pages

Anita rencontre Louis, à trente-cinq ans passés. Ils s’aiment. Elle devient mère, tardivement. Et là, c’est le plongeon. Elle ne comprend pas ce qu’il lui arrive, elle n’a plus envie de rien, ça ne va pas du tout. Louis, médecin, comprend qu’il ne s’agit pas là du seul baby-blues, et l’exhorte à partir faire le point. C’est à Marseille qu’elle reprendra le fil de son héritage pied-noir et dans une sorte de transe ouateuse, tentera de démêler les non-dits familiaux qui l’ont menée dans cette impasse… J’étais très peu tentée au départ par le texte de la 4° de couv, mais ce roman a finalement été une bonne surprise : il nous parle de la transmission au sens large (l’identité et la filiation), Anita ne s’autorise pas le droit d’être une mère aimante car elle a été le témoin des rapports très difficiles entre sa mère et sa grand-mère. Les portraits de ces trois femmes sont touchants, la complexité de leurs rapports est bien rendue, l’empathie se déclenche facilement et de l’ensemble se dégage une grande tendresse. Le texte est très aéré et j’ai beaucoup aimé le vocabulaire employé, de très jolis mots comme « halitueuse » ou l’emploi du verbe « s’étioler », plutôt rares et d’autant plus appréciés.

Publicités