Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Pêle-mêle de livres pour les petits (25)

Cache-cache magique de Sophie Ledesma (De La Martinière Jeunesse) Un livre de bain magique ! Une fois mouillé, des couleurs et des contours de personnages cachés dans le décor apparaissent. Fascinant pour le bébé (dès la naissance). Paco et l'orchestre... Lire la suite →

« Il y avait à cette antipathie de nombreuses raisons, dont aucune n’était logique, mais qui toutes étaient impérieuses. »

L’homme au complet gris de Sloan Wilson Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jean Rosenthal 10-18 2017, 452 pages   Initialement publié en 1955, c’est le succès de la série Mad Men (qui s’en inspire) qui a permis la réédition de... Lire la suite →

« … ce livre où personne n’est personne et où, quand, par hasard, quelqu’un est quelqu’un, il est quelqu’un d’autre. »

Il y a encore des noisetiers de Georges Simenon Presses de la cité 1969 & Livre de poche 2014, 190 pages C’est un vieux monsieur qui a raccroché quand il a atteint soixante-dix ans. Aujourd’hui (nous sommes en 1968), il en... Lire la suite →

Le meilleur du premier semestre 2017

Dans quelques jours les six premiers mois de 2017 seront derrière nous. Avant d'entamer la rentrée littéraire de septembre (que j'attends avec impatience), faisons le point sur les meilleurs livres lus en ce début d'année : La toile de Sandra... Lire la suite →

« La culture, c’est la mémoire de l’intelligence des autres. »

Une saison chez Lacan de Pierre Rey Points Essais, 2016, 221 pages (Robert Laffont 1989) C’est à la boxe que Pierre Rey rencontre « Le Gros », qui lui est immédiatement antipathique. C’est réciproque. Ils combattent sur le ring, et continuent de... Lire la suite →

Pêle-mêle de livres pour les petits (24)

Y a un Loup ! de Matthieu Maudet (Ecole des loisirs, Loulou & Cie) C'est un loup qui est tranquillement en train de manger un sandwich, assis contre un mur, quand il est aperçu par un petit oiseau. Il court... Lire la suite →

« Les seuls souvenirs fiables, j’imagine, sont ceux qui ont été oubliés. »

Farralon Islands d’Abby Geni Actes Sud 2017, 381 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy (The Lightkeepers 2016) « A bord du ferry se trouvait une carte postale pour mon père. J‘étais sur les îles depuis presque deux mois et, durant... Lire la suite →

« C’est dingue tout ce qu’on peut savoir de quelqu’un juste en le regardant manger sa tartine, conclut Sylvie, philosophe. »

Comme au cinéma d’Hanelore Cayre Métalié, 2012, 193 pages « Petite fable judiciaire » est-il précisé sous le titre, annonçant la couleur : on s’amuse dans ce roman d’Hanelore Cayre. La mise en place se déroule de manière classique, donnant alternativement la... Lire la suite →

Pêle-mêle de livres pour les petits (23)

Mon enfant de la Terre de France Quatromme et Sandrine Bonini (Les éditions des éléphants) Parfait album à lire le soir avant le dodo (dès 2 ans), ce livre berceuse répète sa petite ritournelle de page en page : "Dors... Lire la suite →

« Je l’aimais car sa désuétude frôlait la décadence. »

« Tu penseras aux bouquins que je t’ai demandés ? En ce moment, je traduis pour lui Madame Bovary en albanais. Je ne suis pas sûr que ça lui plaise. - C’est un très bon livre pour un proxénète ! Ca... Lire la suite →

« Qu’est-ce que vous présentez cette année ? »

Les cuisines du Grand Midwest de J. Ryan Stradal rue Fromentin 2017, 342 pages Traduit de l’anglais (américain) par Jean Esch « Qu’est-ce que vous présentez cette année ? - Une nouveauté. On appelle ça des roulés Résurrection. - Des roulés... Lire la suite →

Pêle-mêle de livres pour les petits (22)

Plouf le poisson rouge d'Edouard Manceau (Frimousse) Alors, ce poisson rouge, il parle aussi à la sexualité des tout-petits ? Je l'ignore (puisque vraiment ce concept m'échappe), mais ce que je sais c'est qu'il raconte une histoire consolante s'il en... Lire la suite →

« Il lui avait dit un jour que l’amour n’est pas une question de pouvoir. Mais sur quoi d’autre pouvait se fonder le mariage ? »

Mrs Hemingway de Naomi Wood Quai Voltaire, 2017, 279 pages Trad. de l'anglais (États-Unis) par Karine Degliame-O'Keeffe « Les livres sont comme les gens, ils sont bien meilleurs quand on ne les comprend pas tout à fait. » Quand on termine un... Lire la suite →

« En plus, j’ai même pas les cheveux longs. »

Fendre l’armure d’Anna Gavalda Le Dilettante, 2017, 287 pages « Petit saint Georges d’un soir, J’ai, et c’est là toute ma gloire, Usé de mon seul jargon Pour approcher ce dragon. » Des nouvelles d’Anna Gavalda ! Enfin ! Sept, exactement. Dont... Lire la suite →

« * Mignon* n’était pas un mot que j’avais l’habitude d’entendre associé à mon art (en général c’était plutôt *beurk*, suivi de *mais pourquoi ?*). »

Aujourd’hui tout va changer de Maria Semple Plon, collection Feux Croisés, 2017, 241 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Carine Chichereau (Today Will Be Different 2016) « J’aimerais que tu considères la possibilité que nous vivions dans un univers bienveillant. -... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑