Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

« A vrai dire, il ne sait pas trop à quoi il croit; j’ai des croyances, mais je n’ai pas foi en elles. »

Au paradis par la voie des eaux de Justin Cartwright Editions Jacqueline Chambon 2017, 278 pages Traduit de l’anglais par France Camus-Pichon Londres, de nos jours, une famille de la middle-class. David est retraité et veuf depuis peu, deux changements... Lire la suite →

Publicités

Pêle-mêle de livres pour les petits (36)

Noir rhinocéros et Blanc chouette de Janik Coat (MeMo) On avait déjà vu le marron avec le mammouth, voici le tour du noir et blanc, deux couleurs que le tout petit discerne très bien dès la naissance. A partir de... Lire la suite →

« Le chagrin est comme un éclat de verre dans la gorge, dit-elle. »

Ör d’Audur Ava Ölafsdsottir Zulma, 2017, 236 pages Traduit de l’islandais par Catherine Eyjolfsson Une fois qu’on a goûté à la fantaisie d’Audur Ava Ölafsdöttir (c’est son cinquième roman traduit en français), on y revient forcément - dont acte. Elle... Lire la suite →

Pêle-mêle de livres pour les petits (35)

  Un petit monde de Julie Guillem (Actes Sud Junior) C'est un livre jeu à proposer dès 4 ans. A partir de petites formes (que l'on peut découper en fin de livre dans du papier coloré, mais que l'on peut... Lire la suite →

« Contre mauvaise fortune bunker. »

Un amour d’espion de Clément Bénech Flammarion 2017, 276 pages « Dragan remarqua qu’il employait beaucoup l’expression « je suis quelqu’un qui » au lieu de se désigner directement par un adjectif ou un comportement, comme s’il cherchait avant tout à se convaincre... Lire la suite →

« Tout ce que cette fille veut en réalité, c’est une vie qu’elle n’a pas. »

L’Homme de l’hiver de Peter Geye Actes Sud 2017, 360 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Anne Rabinovitch (Wintering 2016) « Certaines personnes la jugeaient folle. D’autres - celles qui la connaissaient de longue date - disaient folle à lier. » Richard... Lire la suite →

Pêle-mêle de livres pour les petits (34)

L'abri de Céline Claire et Qin Lent (Bayard Jeunesse) Une tempête s'annonce et les animaux s'affairent pour se protéger. Lapins, renards, écureuils, oiseaux, tous calfeutrent et remplissent leurs abris. A la nuit venue, pourtant, deux frères ours cherchent refuge. A... Lire la suite →

« Être ou ne pas être. Là est la question. Être *et* ne pas être. Là est la réponse. »

Me voici de Jonathan Safran Foer Editions de l’Olivier 2017, 741 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Stéphane Roques (Here I am 2016) « Mon ethos, c’est : « Trouve la lumière dans la beauté de la mer, je choisis d’être heureux. »... Lire la suite →

« L’ironie dénonce, le cynisme autorise. »

Notre vie dans les forêts de Marie Darrieussecq P.O.L. 2017, 189 pages Une femme, mal en point, écrit sur un cahier avec un crayon. Elle s’est échappée, a « disparu » de la société dans laquelle elle vivait. Elle a rejoint un... Lire la suite →

« On ne parle jamais assez des chiens dans les livres. »

Eleanor Oliphant va très bien de Gail Honeyman Fleuve éditions 2017, 430 pages Traduit de l’anglais (Ecosse) par Aline Azoulay-Pacvon (Eleanor Oliphant Is Completely Fine 2017)   Eleanor Oliphant a trente ans, travaille toujours dans ce qui a été son... Lire la suite →

« Sa mère était un arbre fragile battu par les vents. »

Tout est brisé de William Boyle Gallmeister 2017, collection Americana, 207 pages Traduit de l’américain par Simon Baril (Everything is Broken 2017) C’est difficilement envisageable la solitude, la vraie. Si - quand - elle survient, on ne la reconnaît pas... Lire la suite →

« Je fais mon intéressante, mon endolorie, je tends des pièges dans lesquels attraper les inquiétudes. »

David Bowie n’est pas mort de Sonia David Robert Laffont 2017, 174 pages   « Ce n’est pas pour rien qu’on s’attache aux symboles. Parfois, ils savent si bien dominer la réalité. » Quand j’ai vu passer les Matchs de la rentrée... Lire la suite →

Pêle-mêle de livres pour les petits (33)

Einstein, sur un rayon de lumière de Jennifer Berne et Vladimir Radunsky (Traduit de l'anglais par Ilona Meyer) Editions des Elephants Voici un magnifique album destiné aux enfants à partir de 6 ans qui raconte en toute simplicité qui était... Lire la suite →

« Syénite se demande à quoi sert de détester un fou. Ce n’est pas comme s’il allait s’en apercevoir, de toute manière. »

La cinquième saison de N.K. Jemisin Les livres de la terre fracturée 1. J’ai lu collection Nouveaux Millénaires 2017, 457 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Michelle Charrier (The Fifth Season Broken Earth 1, 2015) « Ne te retourne pas, conseille-t-il.... Lire la suite →

« Aujourd’hui encore, il y a tant de gens qui admirent le manque. »

Une histoire des loups d’Emily Fridlund Gallmeister collection Nature Writing 2017, 294 pages Traduit de l’américain par Julianne Nivelt (History of Wolves 2017)   « Aujourd’hui encore, il y a tant de gens qui admirent le manque. Ils pensent que le... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑