Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

« C’est comme si mon oeil interne était poché. Avons-nous un oeil interne, comme l’oreille ? Le mien est poché. »

La vie effaçant toutes choses de Fanny Chiarello Éditions de l’olivier 2018, 233 pages Si vous avez déjà lu Fanny Chiarello, vous connaissez sa belle singularité. Si ce n’est pas le cas, ce livre constitue une parfaite entrée dans son... Lire la suite →

Publicités

Pêle-mêle de livres pour les petits (101)

La Romance de l'ogre Yosipovitch de Mathieu Sylvander et Anaïs Vaugelade (Mouche) (l’école des loisirs) "Mais qu'est-ce que ça pouvait bien être, un djintlemanne ?" Pauvre Édouard Yosipovitch, fils de Yosip Édouardovitch, ogre de son état, installé dans les Noires Forêts... Lire la suite →

« Souvent, les gens ne savent même pas ce qu’ils pensent. Ils se trompent eux-mêmes. »

Rosewater de Tade Thompson J’ai lu, Nouveaux Millénaires, 380 pages Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Henry-Luc Planchat Nigeria 2066. Une ville s’est créée autour (comme un doughnut) d’un dôme extra-terrestre. On l’appelle « eau de rose » et ce n’est pas sans... Lire la suite →

« And that lesson was not stolen ! »

Vingt-trois secrets bien gardés de Michel Tremblay Léméac/Actes Sud 2019, 107 pages Ce sont des petites choses, des souvenirs, des impressions, des épiphanies aussi, des anecdotes. Michel Tremblay nous fait plaisir et nous offre des petits textes ciselés, dans la... Lire la suite →

« Être la fille d’Hubert Nyssen, ce n’était pas simple. »

Plaisir et nécessité de Françoise Nyssen Stock 2019, collection Puissance des femmes, 335 pages Laure Adler a proposé et encouragé Françoise Nyssen à témoigner de son passage au Ministère de la Culture en se racontant un peu dans sa nouvelle... Lire la suite →

Le meilleur du premier semestre 2019

Les dix meilleurs romans des six derniers mois (dans ceux que j'ai lus) Les Innocents & les Autres de Dana Spiotta (Emmanuelle et Philippe Aronson) (D’une intelligence folle et d’un charme total !) L’encre vive de Fiona McGregor (Isabelle Maillet) (Subtil, intelligent et... Lire la suite →

Pêle-mêle de livres pour les petits (100)

Centième billet consacré aux livres pour enfants, dis-donc. Ça fait un paquet d'albums lus et présentés, ça, wouah ! Sachant qu'en moyenne, un billet pêle-mêle présente dix livres, mais pas toujours, très rarement plus, quelquefois moins, on tourne autour grosso-modo... Lire la suite →

« Nous voulons tous avoir peur des gens seuls. C’est endémique. C’est américain. »

Les corps cachés de Caroline Kepnes Calmann Levy 2019, 430 pages Traduit de l’anglais (États-Unis) par Perrine Chambon et Elsa Maggion Joe Goldberg est libraire, à New York. En 2014 il a rencontré la femme « Parfaite », mais les histoires d’Amour... Lire la suite →

« CPFG ? Qu’est-ce que c’est censé vouloir dire ? Commotion Par Fromage Géant. »

Une seconde chance (Les chroniques de St Mary, Livre 3) de Jodi Taylor HC éditions, 2019, 346 pages Traduit de l’anglais par Cindy Colin Kapen On attend le livre 4 maintenant, c’est pour octobre ! C’est à peu près tout... Lire la suite →

Pêle-mêle de livres pour les petits (99)

Mon livre de douces mélodies (Usborne) d'Alison Friend, Sam Taplin, Anthony Marks (Trad. Véronique Duran) Cinq morceaux classiques ultra connus à destination des plus jeunes (dès la naissance) : Erik Satie, Johann Pachelbel, Gabriel Fauré, Franz Schubert et bien sûr... Lire la suite →

« À nous, dit-il. Contre vents et marées. »

Mon désir le plus ardent de Pete Fromm Gallmeister, Totem, 2019, 284 pages Traduit de l’américain par Juliane Nivelt (If Not for This) « J’ai fait tout ce que je pouvais. Épousseté les étagères les plus hautes avant d’être saisie de... Lire la suite →

« Maman est parfaite, alors que moi, c’est moins le cas. »

Et la lune, là-haut de Muriel Zürcher Éditions Thierry Magnier 2019, 332 pages Ce roman est un compte-à-rebours, un décompte de dix au décollage. 10, on rencontre les deux héros, Alistair et Yaro. Neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois,... Lire la suite →

« Voilà ce que j’en dis, Jason. Des fois, tu fais la merde, et des fois, tu fais la pelle. »

Il était une fois Morris Jones de Ran Walker Les Grands Romans Autrement, 2019, 333 pages Traduit de l’anglais (États-Unis) par Philippe Loubat-Delranc « Le blues, c’est le seul remède que je connaisse contre les peines de coeur. (…) - C’est... Lire la suite →

« Si je veux voir les petits cailloux qui parsèment le fil de sa logique, je dois bander les yeux à ma lucidité. »

Slade House de David Mitchell Éditions de l’Olivier 2019, 270 pages Traduit de l’anglais par Manuel Berry « Slade Alley part à peu près au milieu de Westwood Road… » est-il inscrit sur l’invitation qu’a reçue Rita Bishop, en 1979. Le problème... Lire la suite →

« Je sais que c’est mal. Mais je ne peux pas m’en empêcher. »

Blood Orange d’Harriett Tyce Robert Laffont, La Bête Noire, 375 pages Traduit de l’anglais par Johan-Frédérik Hel Guedj Alison est une bonne avocate, mais une mère très peu présente. Son couple bat sérieusement de l’aile. Elle se voit confier une... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑