Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

« Les hommes, c’est de l’igname. Ca se coupe très facilement en rondelles. »

Baba Segi, ses épouses, leurs secrets de Lola Shoneyin Actes Sud, 2016, 291 pages Traduit de l’anglais (Nigeria) par Isabelle Roy (The Secret Lives of Baba Segi’s Wives 2010) « Il aimait plaisanter. Quand nous étions petites, il nous demandait de... Continue Reading →

Pêle-mêle de livres pour les petits (7)

Les chaussettes de Matthieu Maudet (Ecole des loisirs, collection Loulou & cie) "Josette, mets tes chaussettes !" dit Papa, car c'est l'heure de partir en promenade. Elle veut bien, la petite Josette, mais où sont-elles donc, ces chaussettes ? La... Continue Reading →

« Oh le bruit des aiguilles qui claquent et cliquettent fébriles »

« Et la dernière chose nulle que j’ai lue, c’est le premier acte du Songe d’une nuit d’été. Mme Whitehead est du genre « C’est le plus grand ! » et elle fait semblant de rire aux soi-disant blagues de Shakespeare. Moi, ça... Continue Reading →

« So, she said directly, what are we going to do about this menopause thing ? »

The Bitch is Back de Cathi Hanauer Harper Collins 2016, 322 pages « Whenever people say they’re going to have an open relationship, what really happens is one person has an affair and the other person gets hurt. » En 2002 avait... Continue Reading →

Tag bilan de la rentrée littéraire

Le principe de ce tag est de dresser un bilan de ses lectures de la rentrée littéraire et de nommer au moins trois autres blogueurs pour qu’ils en fassent autant. Alors que les listes des parutions de janvier éclosent sur... Continue Reading →

« Avec mon fiancé, on se dit souvent que tu as une vie de merde. »

L’art et la manière de conclure en beauté de Lauren Weisberger Fleuve éditions 2016, 440 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Christine Barbaste (The Single Gam 2016) « - Tu vois ce que je veux dire… - Tout à fait. Je... Continue Reading →

Pêle-mêle de livres pour les petits (6)

L'anniversaire d'Edmond d'Astrid Desbordes et Marc Boutavant (Nathan) La série "Edmond et ses amis" est préconisée à partir de 4 ans mais je pense qu'on peut essayer dès 2 ou 3 ans, ça fait partie de ces livres que les... Continue Reading →

« (…) ce plaisir d’être au monde dans une maison chaude où le feu brûle dans la cheminée, où l’on a du bon vin, de bonnes brioches et d’excellents livres. »

« Il m’a fallu beaucoup d’années pour ouvrir les yeux et entrevoir cette réalité qu’on veut masquer jusque dans les maisons de retraite, où s’entretient l’illusion d’une vieillesse protégée. Tout, pourtant, tient en quelques mots : les vieux souffrent; les... Continue Reading →

Pêle-mêle de livres pour les petits (5)

Jamais sans mon livre ! de Barney Saltzberg (trad. Laurence Lenglet & illustrations Fred Benaglia) (Phaidon) Sous la jaquette, la couv est blanche avec un gros coeur rouge : c'est bien d'amour qu'il s'agit. Jamais sans mon livre !, clame... Continue Reading →

« Que fites-vous à la Toute Puissante lorsque vous la verrâtes ? »

  « Lorsqu’il eut fini d’arracher le premier croc, de lointains souvenirs lui revinrent à l’esprit, des souvenirs d’école : Qu’est Lumière ? Lumière est Esprit. Où Lumière réside-t-elle ? Si l’homme n’était pas plein de péché, Lumière serait partout. Pouvons-nous... Continue Reading →

« Les gens qui sont très préoccupés par le but de leur voyage s’amusent toujours plus que les autres aux mille détails de la route. »

Pêcheur d’Islande de Pierre Loti Folio classique, 242 pages Dès sa parution, en 1886, « Pêcheur d’Islande » a été un grand succès littéraire et on comprend pourquoi. Pierre Loti, contemporain de Zola, avait peu de goût pour le naturalisme, son roman... Continue Reading →

Pêle-mêle de livres pour les petits (4)

Rouge de Michel Galvin (Rouergue) C'est l'histoire d'un petit caillou rouge qui déboule comme ça d'un coup sur une page qui auparavant était toute vide. Il va rencontrer d'autres objets et se mettre à jouer avec eux, ils vont monter... Continue Reading →

« J’étais vaguement athée, ascendant on sait jamais. »

« Il paraît qu’il y a plus de connexions dans le cerveau qu’il n’y a d’étoiles dans l’Univers. Typiquement le genre d’informations invérifiables que des relous vous racontent à des comptoirs de bistrots, et vous ne savez pas quoi répondre.... Continue Reading →

« J’ai l’impression qu’à moins d’être des ivrognes caractériels, les écrivains ennuient tout le monde. »

American housewife d’Helen Ellis Editions de la Martinière, 2016, 208 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Sophie Brissaud « En examinant les vieux couples, je constate que les épouses sont comme les soutiens-gorge : ce ne sont pas forcément les plus... Continue Reading →

« A Srebrenica, la seule façon de rester innocent était de mourir. »

Comme si j’étais seul de Marco Magini HC éditions, 2016, 198 pages Traduit de l’italien par Chantal Moiroud (Comme fossi solo 2014) Au Tribunal pénal international de La Haye, on s’apprête à rendre le verdict dans le procès d’un soldat... Continue Reading →

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑